1983, Mariannes à Lesbos......

 Et puis la douleur, fulgurante, a surgi.

 L’Informe, c’est ainsi qu’elle nommait le mal qui la rongeait. L’Informe s’immisçait au milieu de la nuit à l’intérieur sa jambe et rodait constamment dans les parages.

 Une chimiothérapie eut raison de son mal, à coup de nausées et contemplations, et de vomissements initiatiques.

 N’arrivait pas à dire lymphome, rajoutait toujours une syllabe. Cela pouvait donner : « lympholome, » où « l’impie forme » jusqu’à ce que dans la nuit le nom fût trouvé :

L’INFORME, ce serpent qui bagarrait dans son corps, mais elle à toujours eu le dernier mot.

                                     *******************

  Jusqu’au jour de l’annonce de ta guérison. Traversons enfin la mer Egée ! Allons à Lesbos!… Mytilène sous un soleil de plomb. Sur la mer, le Metelmi soufflait et désorientait l’embarcation. Même en méditerranée, il y a parfois des tempêtes. La notre me semblait salutaire. Comme nous la supportions très bien, nous essayions de porter secours aux autres voyageurs. Ainsi, nous fîmes la connaissance d'Ariane, qui nous déconseilla le camping près de la ville, infesté de vipères. Et nous ne savions plus où loger sur l’île.

 

Mais nous avions enfin traversé la mer Egée, et pas seulement par extension  !