4. déc., 2011

Notre rencontre

Nous entrons ensemble dans la Blue Room.

Je veux serrer Jasmin dans mes bras

Et je me surprends en train de le faire.

Le voyage dure, le matelas du lit flotte sur l’Adriatique.

 Ma slave et tsigane princesse me dit qu’elle m’aime,

 La valse tourne, tourne,

Des mouettes nous sauvent du naufrage, ses cheveux s’éparpillent en lambeaux flamboyants , les vagues nous bercent,

 Et enfin, la Ville apparaît au loin,

 Avec d’improbables cathédrales aux grosses cloches de cuivre.

Nous entrons dans la Ville en entrant l’une dans l’autre,

 Nos corps se rejoignent pour l’éternité,

 Jamais plus nous nous séparerons.

Quand la Blue Room retrouve la texture de ses murs,

 Nous ne savons plus qui est qui .

Nous sommes une.