Evocation

A Tenterden

Puis venait le moment du choix : Irait-on au pub « Royal oak » de Kingsnorth, avec les bicyclettes rouillées et dépourvues de phares ? Parfois, Mrs Hopkins  nous conduisait jusqu'à Aldington avec le minibus. Je souhaitais constamment et éperdument  les évènements magiques ; c’était plus sécurisant d’aller à Aldington, mais le problème, c’est qu’il ne s’y passait jamais rien. C’est en allant à pied jusqu'à Tenterden  que notre rencontre se produisit.

 

 Je désirais l’automne qui ne venait pas,

 Piet me disait que je ferais mieux de me remettre à peindre.

Mais les mûres sur les buissons s’obstinaient à ressembler à des framboises indigestes.

Quelle importance, il faisait nuit !

Septembre naissant nous  enveloppait  dans l’humidité britannique.

Nous marchions en direction d’Eastbourn.

 

A Tenterden, il y avait un pub ou l’on pouvait boire autre chose que de la bière, à savoir une variété de cidre très doux et très frais. Peu alcoolisé, mais suffisamment pour raviver toutes ces sortes de braises qui traînent négligemment au fond des greniers remplis de toiles d’araignées que sont nos vies intérieures.

 Il y avait aussi des vieux manoirs aux touches de couleurs ravivées par endroits,  comme par miracle.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

21.03 | 12:49

Heureuse de découvrir votre site. Il me plaît.
Hilda Damman

...
11.08 | 16:48

Alors,alors..Pourquoi donc tous ces points d'interrogation?Qui donc peut bien être aussi admiratif???Ah oui, je crois avoir trouvé!

...
11.08 | 16:12

Et merci à toi pour les ajouts récents sur ton site ! Je suis toujours aussi admiratif...

...
27.07 | 01:37

Merci cher(e) ???

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE