nous avions bien ri...

Quel but poursuivit donc Mozart en commettant une musique pareille ? Voulait-il se venger des mauvais musiciens, compositeurs et interprètes aristocrates amateurs, dont les avis comptaient dans la société qu'il fréquen- tait ? La Plaisanterie musicale se construit comme un petit drame en quatre actes dont les protagonistes sont : Mozart lui-même, le tireur de ficelles invisible mais omniprésent, caché derrière sa musique, le mauvais composi- teur sa victime, et les interprètes dans le double rôle de victimes et de complices. Si d'aventure on se risque aujourd'hui à jouer ce morceau en concert, la situation devient alors cocasse. En effet, l'interprète se trouve dans une position ambiguë, fort délicate. Lui qui a pour mission d'orienter le rire du public contre des types d'homme, le mauvais compositeur et le mauvais musicien, pourrait bien retourner la plaisanterie contre lui-même s'il montre quelques défaillances autres que celles exigées par la partition. C'est l'histoire classique de l'arroseur arrosé. Ainsi, Mozart par cette plaisanterie (nullement innocente) a mis au point une bombe humoristique que rien ne parvient à désamorcer, si ce n'est l'incom- préhension d'un public peu averti. Ce divertimento nous offre l'exemple savoureux d'une satire qui atteint son but par le langage même de la musique. Mozart nous a livré, ici, un véritable maltraité de composition. L'année précédente, le maître salzbourgeois s'était amusé à malmener les gens de théâtre. Dans le Schauspieldirektor il mettait aux prises un imprésario avec un groupe de chanteurs imbus d'eux-mêmes qu'il voulait engager. La caricature portait sur les airs italiens et leur exécu- tion. Les moyens mis en œuvre sont analogues à ceux de la Plaisanterie musicale, mais les différents airs sont liés entre eux par une petite intrigue. Cette opérette n'est pas unique en son genre et l'histoire du théâtre lyrique regorge de cas semblables : le Beggar's Opera de Pepush, le Maestro di cappella de Cimarosa, la leçon de musique dans le Barbier de Séville de Rossini, etc.
Petite musique de jour.....

Commentaires

21.03 | 12:49

Heureuse de découvrir votre site. Il me plaît.
Hilda Damman

...
11.08 | 16:48

Alors,alors..Pourquoi donc tous ces points d'interrogation?Qui donc peut bien être aussi admiratif???Ah oui, je crois avoir trouvé!

...
11.08 | 16:12

Et merci à toi pour les ajouts récents sur ton site ! Je suis toujours aussi admiratif...

...
27.07 | 01:37

Merci cher(e) ???

...
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE